1000_1000_andre.jpg

ÉMILIE

CHANT

ANDRÉ

CRR Amiens

A la suite d’une première pratique musicale autodidacte, Emilie André intègre les CRR de Nancy puis de Lyon dans les classes d’orgue, piano, harmonie, analyse musicale, contrepoint, histoire de la musique, esthétique. Elle y obtient de nombreux diplômes et étudie parallèlement le chant avec Christiane Stutzman, Catherine Maerten et Isabelle Germain.

Elle entre plus tard à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de la soprano Maria Diaconu (premier prix du Concours International de Genève), ce qui l’amène à chanter sous la direction d’Emmanuel Krivine, de Michel Corboz, à interpréter Fiordiligi (Cosi fan tutte) dans une mise en scène de François Rochaix, ou encore à prêter sa voix à des créations contemporaines (opéra 4.48 Psychosis de Blaise Ubaldini, hommage à E. Gaudibert)…

Elle participe aux masterclasses de Teresa Berganza, Edda Moser, Patricia Petibon, Claudio Desderi, Udo Reinemann, François Leroux, Anne Le Bozec, Maciej Pikulski, Leonardo Garcia Alarcon...

Ses études sont couronnées par deux Masters : Interprétation en chant Lyrique puis Pédagogie Vocale. Emilie André a été récompensée par plusieurs bourses au mérite et par le Prix Spécial de la Ville de Genève.

Très tôt, Emilie André se produit en tant que soliste dans des répertoires d’oratorio (G. Rossini, A. Vivaldi, W-A. Mozart, J-S. Bach, F. Durante, M-A. Charpentier), mais aussi scéniques (Véronique de Messager, Les Amours de Ragonde de J-J Mouret, Cendrillon de P. Viardot), et en récital (airs de Mozart avec orchestre, Genève et créations personnelles).

Avec l’ensemble Passo finto, elle chante à Paris (musée des Invalides, Bibliothèque de l’Arsenal), Strasbourg, Toulouse, au château de Chambord, dans des programmes d’Airs de Cour, des Ballets et du répertoire d’opéra comique.

Elle est dirigée par Gabriel Garrido dans de nombreuses représentations en tant que soliste : à Venise dans des programmes de madrigaux de C. Monteverdi et G. Gabrieli, à Genève dans le rôle de la Figlia de Jephté de G. Carissimi, à Nîmes, Uzès, Avignon dans divers oratorio, dans Il Festino de Biancheri, et dans Il Ballo de Tirsi e Clori de C. Monteverdi pour lequel elle incarne une Clori chantée et dansée (chorégraphie de Bruna Gondoni).

Avec l’ensemble Lucidarium, à Genève, elle collabore à la création Fauvel au Cabaret Voltaire, issue de l’association de répertoire médiéval (Pérotin, Ph. de Vitry, G. de Machaut) et de musiques du XXe (I. Stravinsky, E. Satie) ; en résidence à la Fondation Cini de Venise, elle chante dans le cadre du programme The Music of the Merchant : Musical Life in and around the Venetian Ghetto from Shylock’s Era.

Elle incarne les rôles chantés et dansés de Louise Fusil et Marie-Antoinette dans le spectacle mêlant baroque et Hip Hop Chevalier de Saint-Georges du danseur Rémy Jules. Le rôle d’Anna Giro lui est confié dans la production suisse La vie de Vivaldi du comédien Philippe Cohen.

Emilie André fait ses débuts à l’opéra dans le rôle de La Ninfa dans l’Orfeo de Monteverdi à Lausanne. On a pu l’entendre plus récemment, toujours soliste, à la Cathédrale de Troyes dans la Petite Messe de G. Rossini, à Paris et à Tournus dans le Mirjam’s Siegesgesang de F. Schubert et dans les Brentano lieder de R. Strauss.

Emilie André est actuellement professeur de chant (PEA) au CRR d’Amiens. Très active dans la réalisation de projets, elle permet à ses élèves, de l’initiation au perfectionnement, de bénéficier de ses connaissances sur un vaste répertoire : en 2017, King Arthur (H. Purcell), 450 ans de la naissance de Monteverdi (coordinatrice des cycles de conférences, masterclasses et concerts), en 2018, Centenaire de la naissance de Bernstein et Centenaire de la mort de Debussy avec la classe de Culture Musicale de Lætitia Marion, en 2019, projet Recycling en collaboration avec la classe de saxophone de S. Bertocchi et les quatuors Xasax et Thélème (R. de Lassus, C. Janequin, F. Poulenc, G. Scelsi, B. Jolas, M. Svoboda), Journées Internationales de la Musique Electroacoustique (JIMEC/André Dion) avec les Tierkreis de K. Stockhausen, en 2020, création et masterclasses autour du Bourgeois Gentilhomme (J-B. Lully, Molière, M-A. Charpentier, A. Campra)…

Following a first self-taught musical practice, Emilie André joined the CRR of Nancy and then of Lyon in the organ, piano, harmony, musical analysis, counterpoint, music history, aesthetic classes. She obtained numerous diplomas there and studied singing at the same time with Christiane Stutzman, Catherine Maerten and Isabelle Germain.
She later entered the Haute Ecole de Musique de Genève in the class of the soprano Maria Diaconu (first prize at the Geneva International Competition), which led her to sing under the direction of Emmanuel Krivine, of Michel Corboz, at interpret Fiordiligi (Cosi fan tutte) in a staging by François Rochaix, or even lend his voice to contemporary creations (opera 4.48 Psychosis by Blaise Ubaldini, tribute to E. Gaudibert)…
She participates in the masterclasses of Teresa Berganza, Edda Moser, Patricia Petibon, Claudio Desderi, Udo Reinemann, François Leroux, Anne Le Bozec, Maciej Pikulski, Leonardo Garcia Alarcon ...
His studies are crowned by two Masters: Interpretation in Lyric singing then Vocal Pedagogy. Emilie André has been awarded several merit scholarships and the Special Prize from the City of Geneva.
Very early on, Emilie André performed as a soloist in oratorio repertoires (G. Rossini, A. Vivaldi, WA. Mozart, JS. Bach, F. Durante, MA. Charpentier), but also scenic (Véronique de Messager , Les Amours de Ragonde by JJ Mouret, Cendrillon by P. Viardot), and in recital (Mozart tunes with orchestra, Geneva and personal creations).
With the Passo finto ensemble, she sings in Paris (Musée des Invalides, Bibliothèque de l'Arsenal), Strasbourg, Toulouse, at the Château de Chambord, in programs by Courts, Ballets and the comic opera repertoire .
It is directed by Gabriel Garrido in numerous representations as a soloist: in Venice in madrigals programs by C. Monteverdi and G. Gabrieli, in Geneva in the role of Figlia de Jephté by G. Carissimi, in Nîmes, Uzès , Avignon in various oratorio, in Il Festino by Biancheri, and in Il Ballo by Tirsi e Clori by C. Monteverdi for which she embodies a Clori sung and danced (choreography by Bruna Gondoni).
With the Lucidarium ensemble, in Geneva, she collaborated in the creation of Fauvel at Cabaret Voltaire, resulting from the association of medieval repertoire (Pérotin, Ph. De Vitry, G. de Machaut) and 20th century music (I. Stravinsky, E. Satie); in residence at the Cini Foundation in Venice, she sang as part of The Music of the Merchant: Musical Life in and around the Venetian Ghetto from Shylock’s Era program.
She embodies the sung and danced roles of Louise Fusil and Marie-Antoinette in the show mixing baroque and Hip Hop Chevalier de Saint-Georges by dancer Rémy Jules. Anna Giro was given the role in the Swiss production La vie de Vivaldi by actor Philippe Cohen.
Emilie André made her opera debut as La Ninfa in Monteverdi's Orfeo in Lausanne. We could hear him more recently, still a soloist, at Troyes Cathedral in the Petite Messe by G. Rossini, in Paris and in Tournus in Mirjam’s Siegesgesang by F. Schubert and in Brentano lieder by R. Strauss.
Emilie André is currently a singing teacher (PEA) at CRR d'Amiens. Very active in the realization of projects, she allows her students, from initiation to improvement, to benefit from her knowledge on a vast repertoire: in 2017, King Arthur (H. Purcell), 450 years of the birth of Monteverdi ( coordinator of conference cycles, masterclasses and concerts), in 2018, Centenary of the birth of Bernstein and Centenary of the death of Debussy with the Music Culture class of Lætitia Marion, in 2019, Recycling project in collaboration with the saxophone class of S. Bertocchi and the Xasax and Thélème quartets (R. de Lassus, C. Janequin, F. Poulenc, G. Scelsi, B. Jolas, M. Svoboda), International Days of Electroacoustic Music (JIMEC / André Dion) with Tierkreis by K. Stockhausen, in 2020, creation and masterclasses around the Bourgeois Gentilhomme (JB. Lully, Molière, MA. Charpentier, A. Campra)…