1000x1000_patzlaff.jpg

LAURENS

PIANO

PATZLAFF

Staatlische Hochschule für Musik und Darstellende Kunst - Lübeck

Après la sortie de son premier album, «Reflections on Debussy» en 2012, Laurens Patzlaff a été qualifié de «Maître de l'art de l'improvisation» par le Deutschlandfunk. Son deuxième album solo, «The Sorcerer’s Apprentice», a été présenté dans Piano News 2015, décrivant: «Patzlaff devient un "magicien" et un "maître" qui, contrairement à un "apprenti », maîtrise tous les trucs et astuces.»

Dès son plus jeune âge, l'improvisation au piano a façonné les créations artistiques du pianiste, né près de Stuttgart / Allemagne en 1981. Parallèlement au répertoire de piano classique, il a toujours pratiqué l'art presque oublié de l'improvisation stylistique ainsi que de l'improvisation libre et expérimentale, l'improvisation jazz. Le piano - en tant qu'instrument interdisciplinaire - est tout aussi important pour lui qu'une vision large et holistique de la musique. Par conséquent, à côté du musicien pédagogue Robert Schuman, et du pianiste de jaz, Oscar Peterson, son modèle a toujours été Leonard Bernstein, qui a rejeté une distinction entre musique sérieuse et légère, soulignant que seule la qualité de la musique était ce qui comptait. 

La polyvalence musicale qui distingue vraiment Laurens Patzlaff s'est reflétée dans son parcours universitaire aux universités de musique de Stuttgart et de Madrid, dont il est diplômé avec les félicitations. Déjà adolescent, Laurens Patzlaff formait en musique de chambre son propre trio avec piano. Il jouait également dans plusieurs formations du piano, du clavier et de la batterie. Aujourd'hui, le pianiste lauréat de plusieurs prix est régulièrement invité dans les festivals internationaux de musique aux États-Unis, en Chine, en Australie et en Afrique du Sud.

Il a joué comme soliste au Wiener Musikverein (Association de musique viennoise) et au Kennedy Center à Washington D.C. Il joue également régulièrement des récitals de piano en solo dans de nombreux pays d'Europe, d'Asie et d'Amérique du Nord et du Sud. Il a travaillé avec l'Orchestre de chambre du sud-ouest de l'Allemagne, l'Orchestre d'État de Stuttgart et l'Orchestre philharmonique de Neubrandenburg, pour n'en citer que quelques-uns. Il enseigne par ailleurs lors de masterclasses dans plus de 30 académies et universités de musique à travers le monde. Sa spécialité est l'improvisation au piano. C'est l'axe artistique et pédagogique de son travail depuis 2008. Il a régulièrement enseigné cette matière dans les universités de musique de Stuttgart, Trossingen, Freiburg im Breisgau et Francfort / Main.

En 2013, il a été nommé premier professeur allemand de piano et d’improvisation à l’université de musique de Lübeck. Le sujet, «Piano et improvisation», tente de faire revivre l’idéal du pianiste universel - qui était encore populaire au 19e siècle - en combinant improvisation, jeu de compositions, ainsi que jeu de partitions et accompagnement en une seule leçon.

After the release of his debut album, “Reflections on Debussy” in 2012, Laurens Patzlaff was dubbed “Master of the art of improvisation” by the Deutschlandfunk. His second solo album, “The Sorcerer’s Apprentice”, was featured in Piano News 2015, describing: “Patzlaff renders himself a ‘magician’ and ‘master’, which, unlike an ‘apprentice,’ has mastered all tricks and knacks.”

From a young age, piano improvisation already began shaping the artistic creations of the pianist, who was born near Stuttgart/Germany in 1981. Alongside the classical piano repertoire, he still practised the almost forgotten art of stylistically bound improvisation as well as free, experimental improvisation and jazz. The piano – as an interdisciplinary instrument – is just as important to him as a broad, holistic view of music. Therefore, next to the educational musician, Robert Schumann, and the jazz pianist, Oscar Peterson, his role model has always been Leonard Bernstein, who rejected a distinction between serious and light music, pointing out that only the quality of the music was what mattered.

The musical versatility which really makes Laurens Patzlaff stand out was reflected in the various courses he studied at music universities of Stuttgart and Madrid, which he passed with distinction. Even as a teenager, Laurens Patzlaff was active as a chamber musician, forming his own piano trio and playing piano, keyboard and the drums in several bands. Today, the multi-award winning pianist is a regular guest at international music festivals in the USA, China, Australia and South Africa.

He has performed as a soloist in the Wiener Musikverein (Viennese Music Association) and in the Kennedy Center in Washington D.C. He also regularly plays solo improvised piano recitals in many countries across Europe, Asia, and North & South America. He has worked with the South-west German Chamber Orchestra, the Stuttgart State Orchestra and the Neubrandenburg Philharmonic, to name just a few. This is topped off by masterclasses at over 30 music academies and universities worldwide. His speciality is piano improvisation. This has been the artistic and pedagogical focus of his work since 2008. He regularly taught this subject at the music universities of Stuttgart, Trossingen, Freiburg im Breisgau and Frankfurt/Main.

In 2013, he was appointed as Germany’s first professor for piano and improvisation playing at the Lübeck University of Music. The subject, ‘Piano and Improvisation’ attempts to revive the ideal of the universal pianist – which was still popular in the 19th century – by combining improvisation, playing compositions, as well as score-playing and accompaniment in one lesson.